Femmes enceintes

Préparation prénatale

"C’est grâce à la voix de la mère, perçue à travers une oreille précocement conçue et opérationnelle dès les premières semaines de la vie pré-natale, que s’ébauche le désir de communiquer." A. Tomatis

Mère et enfant sur la même longueur d’onde !

En quoi cette préparation à l’accouchement avec la méthode d’écoute est-elle intéressante ?

Les recherches qui ont été effectuées au cours des dernières années sur la vie fœtale permettent de renforcer les théories qui tentent de mettre en exergue la présence chez le fœtus d’une vie psychique et sensorielle très intense. 

Il est également aisément admis que le fœtus entend dès les premiers mois et qu’il accumule ainsi des souvenirs nombreux que lui procurent ses premières expériences sensorielles.

L’oreille commence à se structurer dès les premiers jours de la vie de l’embryon. Dès la troisième semaine, c’est déjà une vésicule, qui va devenir l’oreille interne achevée à quatre mois et demi. Mais cette oreille fonctionne comme un filtre : elle coupe les sons graves à partir de 2000 Hertz. Ainsi le fœtus perçoit d’abord la prosodie (musicalité et intonation) de la voix de sa mère à travers les sons aigus.

Prenez par exemple la voix de la mère et faites-la passer dans les graves. L’enfant s’endort tout de suite parce qu’il manque de stimulations. Si on veut le dynamiser, lui donner envie de vivre, envie de se redresser, envie d’entrer en communication, donc en verticalité, il faut lui transmettre la voix de sa mère filtrée dans les aigus.

Il faut s’assurer que le message passe bien : pour cela, on doit avoir recours à des bascules électroniques qui “ouvrent la paupière auditive”. Le fœtus perçoit la voix de sa mère essentiellement à travers son ossature (sons perçus en conduction osseuse). C’est là que se consolide la relation mère-enfant et l’apparition du désir d’écouter qui favorisera l’acquisition du langage. 

Grâce au training d’écoute, mère et enfant suivent un programme de stimulation auditive qui va à la fois les apaiser, les dynamiser, ou réduire l’anxiété et leur apporter une énergie positive grâce à la musique de Mozart. 
 

Cette préparation spécifique apporte :

  • Bien-être de la mère et de l’enfant

  • Diminution de l’anxiété, du stress et de la fatigabilité

  • Approche plus sereine de l’accouchement 

  • Amélioration du sommeil

  • Stimulation du lien mère-enfant

Pour aller plus loin :

A. TOMATIS, Neuf mois au Paradis 

C’est en soignant de jeunes enfants en difficulté qu’Alfred Tomatis a découvert l’importance psychologique de la vie prénatale.

 

Dès 1949, il a pu établir avec précision que le fœtus était à l’écoute de son environnement sonore et, plus spécialement, de la voix de sa mère. L’oreille est en effet le premier organe sensoriel qui se met en place, dès les premiers mois de la vie intra-utérine.

Alfred Tomatis explique comment la voix de la mère — captée au fond de la nuit utérine — influence le développement du futur nouveau-né et détermine son bien-être futur. Sa méthode se stimulation auditive, pendant la grossesse, donne des résultats incontestables et surprenants comme le prouvent des études réalisées en milieu hospitalier, études restées jusqu’à présent inédites.

Selon l’auteur, nous gardons tous en nous la nostalgie des neuf mois vécus comme un trop court séjour au paradis. Les souvenirs que nous en avons sont très peu nombreux. Il suffit de peu de choses pour les faire revenir, tant est puissante l’impression des premiers mois de la vie.
 

Après leur naissance, les bébés que nous avons pu suivre :

  • mangent bien

  • dorment bien

  • s’éveillent à tout ce qui se passe autour d’eux 

  • et sourient lorsqu’on leur passe du Mozart !

Tél  : 04 67 52 13 13

© 2017  Clé Montpellier par Osevents

 

Mentions Légales