ALFRED TOMATIS

Alfred Tomatis (1920-2001), médecin ORL français et fils de chanteur lyrique, établit le rôle de l’oreille dans tous les mécanismes d’apprentissage et le lien essentiel entre l’oreille, le psychologique et l’impact sur la voix. Il a ainsi créé une discipline: l’audio-psycho-phonologie.

Il mit au point une méthode et un équipement spécifique, l’oreille électronique*, permettant d’exercer l’oreille pour :

 

- une meilleure reproduction et analyse des sons

 

- une meilleure capacité d’attention, concentration et mémorisation

 

- une meilleure capacité d’apprentissage, d’expression et communication

 

- une meilleure confiance en soi et diminution du stress

 

- un meilleur équilibre et une meilleure posture (contrôlés notamment par l’oreille)


Alfred Tomatis a participé à la création du centre de Montpellier, a formé l’équipe à sa discipline et a animé des conférences sur Montpellier.

Tomatis(2).JPG

TROIS DÉCOUVERTES SONT LA BASE DE LA MÉTHODE QUE TOMATIS FORMULA EN 1957 À L'ACADÉMIE DES SCIENCES ET DE MÉDECINE.

01

La voix ne contient que ce que l’oreille entend

02

Si on rend à l'oreille lésée la possibilité d'entendre correctement les fréquences perdues ou compromises, celles-ci sont instantanément et inconsciemment restituées dans l'émission vocale. ​

03

La stimulation auditive entretenue pendant un temps déterminé modifie par effet de rémanence la posture d’auto-écoute du sujet et par voie de conséquence sa phonation

* l’Oreille Electronique: 
Appareil doté d’un système électro-acoustique composé de curseurs, bascules, filtrages fréquentiels qui permet de faire travailler toute la “musculature” de l’oreille. Cet appareil de « gymnastique auditive » a été inventé et breveté par Tomatis.

"Une oreille à l'écoute est une oreille ouverte sur le monde et sur soi-même." A. Tomatis

Savez-vous que l’oreille a des muscles que l’on peut travailler et optimiser (au même titre que les autres muscles du corps) ?

 

La méthode d'écoute Tomatis agit sur la stimulation neuro-psycho-sensorielle; elle dynamise le cerveau et permet en quelques séances d’optimiser la capacité d’écoute et d’agir sur les facultés de concentration, les difficultés de communication et de comportement, d’apprentissage, linguistiques... Les domaines d’application sont nombreux, qu'ils soient pédagogiques ou thérapeutiques, le point commun est l'oreille. 

La méthode repose sur l’« Audio-Psycho-Phonologie », discipline fondée par le Professeur Alfred Tomatis (docteur en oto-rhino-laryngologie et psycho-physiologiste, spécialiste des troubles de l'audition et du langage). Elle fait le lien entre l'audition, la psychologie et la voix.

L’entraînement de l’oreille se fait grâce à un équipement technique spécifique qui stimule les muscles (l'Oreille Electronique ou l'Auditory Training System reliée à un casque en conductions aérienne et osseuse) et aide chaque personne à se (re)brancher sur des fréquences spécifiques  (selon les besoins de chacun : langage, attention, langues étrangères, créativité, … ). Le programme est personnalisé en fonction du bilan complet d’écoute, des besoins et des objectifs.

LE RÔLE DE L'OREILLE

L’oreille est l’organe de l’écoute, de l’équilibre et de la recharge « électrique/énergétique» du cerveau (travail de dynamisation). 

Elle est un adaptateur, un décodeur, une porte entre le monde sonore extérieur et notre cerveau, qu’elle inonde d’informations sous forme de stimuli. Elle lui fournit 80% d'énergie.

C’est par l’oreille que tout homme écoute, apprend, parle (un sujet privé d’audition accède difficilement au langage oral), et s’oriente dans l’espace, l’oreille assurant aussi l’équilibre physique et coordonnant tous les muscles moteurs

Par manque de stimulations, les muscles de l’oreille peuvent s’affaiblir ou se « fermer » à certaines fréquences – réduisant ainsi ses fonctionnalités.

Lorsque l’oreille n’exerce pas suffisamment son rôle de « batterie », elle ne se « branche » pas toujours sur les bonnes fréquences et l’on peut manquer de stimulations (lenteur dans les apprentissages, fatigabilité, repli,…) ou de motivation. Il est primordial de retenir que l’oreille joue un rôle majeur dans le domaine de l’attention, la concentration et de la mémoire.

Par exemple, une écoute peu stimulée dans les aigus entraîne des difficultés d’attention, de posture ou de fatigue vocale.

De même, lorsque les enfants ont des otites, le fonctionnement de cette oreille en est perturbée, la « gymnastique » des muscles étant amoindrie. Une rééducation permet donc de restimuler l’oreille en lui redonnant sa pleine plasticité.

Il est étonnant de constater combien de personnes entendent bien mais ne sont pas à l’écoute…

L'oreille a pour fonction:

  • D'assurer la recharge du cerveau en potentiel électrique en "bombardant" le cerveau de stimulations sensorielles

  • De déterminer l'équilibre grâce à son système vestibulaire et ainsi permettre la bonne posture de l'être humain

  • De permettre l'audition

A la naissance, l’oreille humaine est capable d’entendre une large plage de fréquences s’étalant de 16 à 20 000 hertz (sons graves à aigus). Avec le temps et soumis à un environnement de sonore plus ou moins limité, l’oreille peut se refermer par manque de stimulation. Par exemple, un Français parle principalement entre 1000 et 2000 Hz. Cela explique en partie notre difficulté nationale dans l’apprentissage des langues étrangères (l’anglais se parle entre 2000 et 14000 Hz).

TEST.png

AUGMENTER LES POTENTIELS 

Concentration, attention, mémoire

Expression et prise de parole

Communication et écoute 

Apprentissage des langues étrangères 

Musique, chant, voix 

Démarche personnelle 

Confiance en soi

Créativité

Résultats scolaires

Posture et équilibre

DIFFICULTÉS OU TROUBLE SUIVANTS

Anxiété & stress

Fatigabilité

Difficultés d’études et d’apprentissage 

Difficultés cognitives

Problèmes auditifs

Vertiges, acouphènes, …

Chocs émotionnels et moments difficiles

Baisse des potentiels 

Dyslexie...

Retard Psycho-moteur

Le bilan d’écoute permet de faire le point sur :

- La latéralité de l’oreille : Etes-vous droitier ou gaucher d’oreille ?

L’oreille directrice influe directement sur différents aspects de la vie : lenteur ou rapidité de compréhension et d’apprentissage, aisance relationnelle, confiance en soi, émotivité … Tout comme les yeux, les mains ou les pieds, nous avons aussi une oreille directrice. Un droitier d’oreille reçoit l’information sonore différemment d’un gaucher d’oreille. Par exemple, un droitier d’oreille reçoit l’information plus rapidement qu’un gaucher d’oreille.

 

- Votre qualité et sensibilité d’écoute par l’oreille (en aérien) et par l’osseux (le corps)

Le son est perçu à la fois par l’oreille (en aérien) et le corps (en osseux) ; cette perception sonore joue directement sur la sensibilité (« écoute à fleur de peau ») et la qualité relationnelle. Le test d’écoute permet de tracer les deux courbes (écoute en aérien et en osseux), superposables dans le cas idéal.

- L’échelle de fréquences perçues (des sons graves aux aigus)

Le spectre de fréquences perçues influe directement sur notre état d’être: 

  • Dans les aigus: créativité, intuition, dynamisme, …

  • Dans les médiums: expression, communication, …

  • Dans les graves: pragmatisme, concentration, attention…

Le test permet de déceler les difficultés et le potentiel d’écoute. L’oreille pourra ensuite être re stimulée par une rééducation dans certaines fréquences.​

- La posture d’écoute

L’oreille est le siège de l’équilibre. Être bien posturé permet de mieux se concentrer. Par exemple un enfant avec un comportement « hyperactif » aura du mal à se concentrer. Faire travailler son écoute dans les fréquences dites vestibulaires permet d’agir sur sa posture.